Le Monde - Il faut apprendre à séduire les robots recruteurs

19 septembre 2016

On aurait pu s’en douter. Quand une entreprise, comme Google, reçoit chaque jour des milliers de candidatures spontanées, leur traitement est automatisé. Une catégorie d’algorithmes, les Applicant Tracking Systems (ATS), programmes de gestion de candidatures, se charge d’en retenir certaines, d’en éliminer d’autres, selon des critères définis à l’avance. La méthode est sans doute préférable à celle qui consisterait en un traitement aléatoire, au petit bonheur la chance, selon lequel une lettre sur dix, par exemple, serait retenue, tandis que les neuf autres échoueraient dans la corbeille à papier. Certes. Mais croire que chaque missive est lue et étudiée attentivement par un humain, dont il faut savoir retenir l’attention, est souvent illusoire. Or, on ne séduit pas un programme avec les mêmes armes.

Lire l’article

profil color profil recommandation-color recommandation flow color flow check vulputate, massa Aenean at Curabitur odio ante. lectus ut